et si on en parler? non? vous avez peur ?

Publié le 09/08/2010 à 01:04 par mam-ange
et si on en parler? non? vous avez peur ?

Je trouve qu'on ne parle pas assez de l'adoption.

 

est-ce un fléau? est-ce une honte?

pourquoi n'en parle t-on pas?

pourquoi, nous les adoptés n'arrivons pas à en parler?

pourquoi vous les adoptants n'en parler vous pas?

 



je veux chanter pour ceux

Publié le 16/06/2010 à 21:41 par mam-ange
je veux chanter pour ceux

Celui-là passe toute la nuit
A regarder les étoiles
En pensant qu'au bout du monde
Y a quelqu'un qui pense à lui
Et cette petite fille qui joue
Qui ne veut plus jamais sourire
Et qui voit son père partout
Qui s'est construit un empire
Où qu'ils aillent
Ils sont tristes à la fête
Où qu'ils aillent
Ils sont seuls dans leur tête

{Refrain:}
Je veux chanter pour ceux
Qui sont loin de chez eux
Et qui ont dans leurs yeux
Quelque chose qui fait mal
Qui fait mal
Je veux chanter pour ceux
Qu'on oublie peu à peu
Et qui gardent au fond d'eux
Quelque chose qui fait mal
Qui fait mal

Qui a volé leur histoire
Qui a volé leur mémoire
Qui a piétiné leur vie
Comme on marche sur un miroir
Celui-là voudra des bombes
Celui-là comptera les jours
En alignant des bâtons
Comme les barreaux d'une prison
Où qu'ils aillent
Ils sont tristes à la fête
Où qu'ils aillent
Ils sont seuls dans leur tête
{au Refrain}

Quand je pense à eux
Ça fait mal ça fait mal
Quand je pense à eux
ça fait mal,
ça fait mal

TOUS EGAUX

Publié le 14/06/2010 à 23:48 par mam-ange
TOUS EGAUX

Nous les adoptés, nous avons une faille en nous, quelque chose qui ne va pas, et qui nous bloque. Que ce soit, dans notre travail, ou dans nos relations, quu'importe, chacun à un parcours différents, certe, mais ne pas savoir d'ou l'o vient, est très traumatisant, j'ai entendu plusieurs fois, dans ma vie, des horreurs venant d'enfant, lorque j'étais enfant, ou pas plus tard que janvier 2010, venant d'un ado, comme moi. Des mots, blessants, comme si nous, les adoptés, nous n'étions pas des gens "normaux" je tiens à rassurer tous les adoptés (pardonnez moi de vous appellé ainsi, c'est vrai, je n'aime pas mettre cette etiquette.) nous sommes des êtres humains, avec nos défauts, nos faiblesses, nos envies, nos espoirs, et ne laissez jamais personne dire le contraire. Battez vous, pour vous, d'abord, car même si certain, j'en suis sûre en doute, vous avez des valeurs, et vous êtes forts. Et battez vous pour les gens qui vous aiment. Car il y en a.

J'ai mis beaucoup de temps à le comprendre. Et encore aujourd'hui, j'ai du mal, après toutes les horreurs que j'ai entendu... Mais je me dit, que la vie est courte, et qu'il faut profiter de chaque moment à fond. Même si y'a cette "Putain" de partie qui manque à notre vie....

l'échappée à tout jamais...

Publié le 14/06/2010 à 23:30 par mam-ange
l'échappée à tout jamais...

 et voici un autre poème extrait de mon recueil! Protégé egalement!

 

 

 

 

l'échappée à tout jamais...


Retrouvons nous, je ne sais où,
Retrouvons nous, je ne sais quand,
Retrouvons nous, pour nous connaître,
Nous reconnaître, pour un instant,

A l’autre bout de la France,
Entre l’hémisphère et mon enfance,
A l’autre bout du monde,
Entre cimetière et tombe,

y’a un souffle qui tourbillonne
Qui m’empoisonne et qui raisonne,
Y’a une voix autour de moi,
Qui crie mon nom, et mon prénom.

Mais pourtant j’attends toujours,
Je cherche, et je cours,
Je m’épuise et je m’enlise
Dans une quête infinie et sans répit.

T’es la partie qui manque à ma vie,
Mon regard glace le miroir,
Car j’espère toujours t’y voir
T’es la partie qui manque à ma vie,
T’es une échappée à tout jamais

Une femme parmi tant d’autres,
Sur cette planète un peu glauque,
Deux destins brisés,
Car tu n’as pas pu assumer.

Dois-je t’en vouloir,
Ou connaître ton histoire ?
Te moquerais tu de ton passé,
Si tu savais la vérité de ton gamin non désiré ?

Dis moi ou t’es, je n’en peux plus,
Ce que tu fais, si t’es foutu,
Je viendrais à ton secours
Et nous retracerons un autre parcours.  


Maman relève toi,
Maman viens contre moi,
On a le même sang,
Que tu le veuille ou non, j’suis ton enfant.


T’es la partie qui manque à ma vie,
Mon regard glace le miroir,
Car j’espère toujours t’y voir
T’es la partie qui manque à ma vie,
T’es une échappée à tout jamais

 

ALICE

 

l'année ou Là naît?

Publié le 14/06/2010 à 23:11 par mam-ange Tags : phoetus
l'année ou Là naît?

voici un texte que j'ai écrit lorsque j'avais 11 ou 12 ans. Il est maintenant dans un recueil de poèmes que j'ai édité. Alors, je préviens les petits malins ou les petites malignes qui essaieraient de me le voler, (bien que ce texte ne soit pas d'une très grande exception... ) il est protégé!

 

 

Là, naît.

Quand j’ai poussé mon cri,

Tu t’es enfuie,

Quand j’ai marché,

Tu t’es envolé,

Quand j’étais en classe,

Tu étais dans l’espace

Tu m’as évité

Pendant tant d’années,

Tu m’as trahis,

Tu t’es enfuie

Tu es partie

Ca était dur,

Je n’avais pas d’armure

J’ai pensé à toi,

Tout au fond de moi,

Pardonne moi,

Je ne voulais pas.

On est parti de son côté

Avec l’espoir de se retrouver,

On s’aime,

Et ça, je le sais,

Chacun doit rester fidèle à son prochain,

C’est certain.

J’ai grandis sans toi, pourquoi ?

Nous étions à une distance si intense,

Tu es si loin, en vain,

Rien.

Pas un signe,

Pas une étoile,

J’ai dû faire ma toile

J’ai vécue tant de choses,

Je ne pourrais point t’en dire ma cause,

Tu serais si malheureuse,

Que nos pardons

Seraient trop longs.

On est parti de son côté

Avec l’espoir de se retrouver,

On s’aime

Et ça, je la sais,

Chacun doit rester fidèle à son prochain,

C’est certain. 

 

ALICE.

l'orphelinat.

Publié le 11/06/2010 à 18:28 par mam-ange
l'orphelinat.

vivre dans un orphelinat, et je pense la pire chose qu'il puisse arriver pour un enfant.

pour ma part je ne m'en souviens guère, car j'étais petite. L'enfant dans un orphelinat est un peu un poulet dans une ferme. Je sais, la comparaison est violente, mais portant, c'est le cas. Soit, il s'en sort, si il est fort, si il a de la force lui, soit, tel un poulet, il est abbatut; par la vie.

Chaque destin est unique, chaque début de vie compte, c'est ce qui fait la base de de tout. Bien sur, la personnalité et sa propre vie se forme au fil des années et des expériences. Mais la base de tout, c'est la naissance.

l'orphelinat, peut, peut-être être un atout, mais j'ai l'impression que des enfants dans un orphelinat, sont choisis, et que les mères adoptives, choississent donc "leur enfants", hors, les femmes qui enfante, elle, ne choississent pas leur enfant.

vous pouvez penser, que je suis pessimiste, voir cruel envers les femmes adoptives, certes. Mais c'est peut-être par expérience personnelle.

j'aimerai savoir qu'elles sont les motivations pour qu'une femme adopte un enfant qu'elle n'a pas enfanté.

deux mères pour une vie.

Publié le 11/06/2010 à 18:20 par mam-ange
deux mères pour une vie.

un poème bien connu.

 

Il était une fois deux femmes
qui ne s'étaient jamais rencontrées,
l'une dont tu ne te souviens pas,
l'autre que tu appelles "maman".

Deux vies différentes
dans l'accomplissement d'une seule, la tienne,
l'une fut ta bonne étoile,
l'autre ton soleil.

La première te donna la vie,
la seconde t'apprit comment la vivre.
La première créa en toi le besoin d'amour,
la seconde fut là pour le combler.

L'une te donna tes racines,
l'autre t'offrit son nom.
La première transmis ses dons,
la seconde te proposa son but.

L'une fit naître en toi l'émotion,
l'autre calma tes angoisses.
L'une reçut ton premier sourire,
l'autre sécha tes larmes.

L'une t'offrit en adoption,
c'est tout ce qu'elle pouvait faire pour toi.
L'autre pria pour avoir un enfant,
et Dieu la mena vers toi.

Et maintenant quand en pleurant
tu me poses l'éternelle question,
héritage naturel ou éducation,
de qui suis-je le fruit ?

Ni de l'un ni de l'autre, mon enfant,
tout simplement de deux formes différentes
de l'AMOUR.
Il était une fois deux femmes
qui ne s'étaient jamais rencontrées,
l'une dont tu ne te souviens pas,
l'autre que tu appelles "maman".

Deux vies différentes
dans l'accomplissement d'une seule, la tienne,
l'une fut ta bonne étoile,
l'autre ton soleil.

La première te donna la vie,
la seconde t'apprit comment la vivre.
La première créa en toi le besoin d'amour,
la seconde fut là pour le combler.

L'une te donna tes racines,
l'autre t'offrit son nom.
La première transmis ses dons,
la seconde te proposa son but.

L'une fit naître en toi l'émotion,
l'autre calma tes angoisses.
L'une reçut ton premier sourire,
l'autre sécha tes larmes.

L'une t'offrit en adoption,
c'est tout ce qu'elle pouvait faire pour toi.
L'autre pria pour avoir un enfant,
et Dieu la mena vers toi.

Et maintenant quand en pleurant
tu me poses l'éternelle question,
héritage naturel ou éducation,
de qui suis-je le fruit ?

Ni de l'un ni de l'autre, mon enfant,
tout simplement de deux formes différentes
de l'AMOUR.

 

...

Publié le 10/06/2010 à 16:22 par mam-ange
...

j'aimerai tant savoir, d'où elle vient ma peine,

si je suis qu'une putain, ou si je suis bien,

j'aimerai tant savoir d'où, je viens,

pour que je puisse enfin expirer ma haine .

 

A.

Ma Mère idéale.

Publié le 10/06/2010 à 16:04 par mam-ange Tags : sainte et son enfant
Ma Mère idéale.

Elle n'existe pas!

 

et oui! Une mère a tous les défauts du monde.

et la mienne, ma "maman spirituelle" comme je l'appelle, je la cherche encore.

je n'ai pas franchement de description à vous donner. Car chacune est comme elle est.

 

si, elle doit être:

-tendre

-attentionnée

-douce

-très strict

-savoir poser des limites

-pas égoïste

-sincère

-câline

-compréhensive....

 

mais, je me demande,

comment peut-on aimer un enfant qui n'est pas de soi?

on peut m'expliquer? comment peut-on aimer un enfant qui vient de quelqu'un d'autre? Et qui ne sort pas de sa propre chair?

i'am lost... can you explain me please !

A.

pourquoi être à sa recherche?

Publié le 10/06/2010 à 15:11 par mam-ange Tags : maman
pourquoi être à sa recherche?

pourquoi être continuellement à la recherche de sa mère ?

beaucoup de gens, disent que les liens du sang ne sont pas importants, 

pour moi, ils le sont.

si mes parents adoptifs avaient été mes parents biologiques, auraient-ils réagis ainsi avec moi? aurais-je été cette enfant non désirée? Rejetée?

comment sont vos parents adoptifs? normalement, ils donnent le meilleur d'eux-mêmes pour que vous soyez bien ?

et bien, chez moi, ça ne se passe pas ainsi. Malheureusement.

en ce moment, et depuis toujours, en fait, je suis a la recherche d'une mère.

Les enfants ne choisissent pas leurs parents. Et bien moi, je décide de choisir ma mère. Alors si toute fois une femme ayant entre trente-cinq ou plus, et interessée pour que je sois sa fille "spirituelle" , faites moi signe!

bien sûr, cela ne se fera pas en 5minutes, il faudra du temps, apprendre à se connaître, voir nos motivations...

dans l'article suivant, vous découvrirez qu'est-ce qu'une mère idéale (utopie une fois de plus) pour moi.

au plus vite.

A.


DERNIERS ARTICLES :
et si on en parler? non? vous avez peur ?
Je trouve qu'on ne parle pas assez de l'adoption.   est-ce un fléau? est-ce une honte? pourquoi n'en parle t-on pas? pourquoi, nous les adoptés n'arrivons
je veux chanter pour ceux
Celui-là passe toute la nuitA regarder les étoilesEn pensant qu'au bout du mondeY a quelqu'un qui pense à luiEt cette petite fille qui joueQui ne veut plus
TOUS EGAUX
Nous les adoptés, nous avons une faille en nous, quelque chose qui ne va pas, et qui nous bloque. Que ce soit, dans notre travail, ou dans nos relations, quu'importe
l'échappée à tout jamais...
 et voici un autre poème extrait de mon recueil! Protégé egalement!         l'échappée à tout jamais... Retrouvons
l'année ou Là naît?
voici un texte que j'ai écrit lorsque j'avais 11 ou 12 ans. Il est maintenant dans un recueil de poèmes que j'ai édité. Alors, je préviens les pe
forum